Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
8 h 30
9 h 00
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 45
10 h 45
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Lundi 27ème semaine du T.O.

Lundi, 9 Octobre 2017

Journal de l’âme de Saint JEAN XXIII

En ce 25 novembre, j’entre dans ma soixante-huitième année. Maintenant, je regarde ma vie comme terminée. Ce que le Seigneur voudrait me donner en plus, que ce soient des années ou des jours, je le considérerais comme un supplément. Je dois redire souvent ces paroles de saint Paul : "Je suis mort ; ma vie est cachée en Dieu avec le Christ." Cet état de mort mystique doit signifier plus nettement que jamais le détachement absolu de tout bien terrestre : détachement de moi-même et de mes goûts, des honneurs, des succès, des biens matériels et spirituels ; une complète indifférence et indépendance pour tout ce qui n’est pas stricte volonté du Seigneur à mon égard.
Plus j’acquiers de maturité avec les années et d’expérience, plus je le reconnais : la voie la plus sûre pour ma sanctification personnelle et pour la réussite de mon service d’Église reste l’effort vigilant pour tout ramener : principes, orientations, situations, affaires, au maximum de simplicité et de calme, en veillant à toujours émonder ma vigne de ce qui n’est que feuillage inutile et vrilles superflues, et à aller droit à ce qui est Vérité, Justice et Charité, surtout Charité. Toute autre manière de faire n’est que prétention et recherche d’affirmation personnelle qui se découvre rapidement et devient encombrante, ridicule.
Oh ! La simplicité de l’Évangile, de l’Imitation de Jésus Christ, des Fioretti de St François, des pages les plus exquises de St Grégoire dans les Morales : "On raillera la simplicité du juste", écrit-il. Comme je goûte toujours plus ces pages, et comme j’y reviens avec un plaisir intérieur ! Tous les sages du siècle, tous les malins de la terre, même ceux de la diplomatie vaticane, comme ils font pauvre figure, lorsqu’on les place dans la lumière de simplicité et de grâce qui émane de ce grand et fondamental enseignement de Jésus et de ses saints ! Voilà la véritable habileté qui confond la sagesse du monde. "Le sommet de la philosophie, c’est d’être simple avec prudence." La pensée est de St Jean Chrysostome, mon grand patron d’Orient. Seigneur Jésus, gardez-moi le goût et la pratique de cette simplicité : en me maintenant dans l’humilité, elle me rend plus proche de votre esprit et attire et sauve les âmes.
Toute forme de méfiance ou de comportement désobligeant envers qui que ce soit, surtout envers les petits, les pauvres, les inférieurs, toute médisance et tout jugement irréfléchi me font de la peine et me causent une souffrance intime : je me tais, mais mon cœur saigne. Certains jours, je suis tenté de réagir avec force. Mais je préfère le silence, dans la confiance qu’il sera plus éloquent et plus efficace pour leur éducation. N’est-ce pas faiblesse de ma part ? Je dois, je veux continuer à porter en paix cette croix légère qui s’ajoute à la conscience déjà mortifiante de mon insuffisance, et je laisserai faire le Seigneur qui scrute les cœurs et les attire vers les délicatesses de sa charité.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...