Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
8 h 30
9 h 00
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 45
10 h 45
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Mardi 30ème semaine du T.O.

Mardi, 31 Octobre 2017

Sermon d’AELRED DE RIEVAULX

Heureux celui qui peut dire avec l’Épouse du Cantique : "Je suis noire, mais belle ; comme les tentes de Cédar, comme les tentures de Salomon". Frères bien aimés, ces deux choses, la noirceur des tentes et la beauté des tentures, doivent toujours aller de pair ici-bas. Mais en cette vie, cette beauté ne peut se trouver que dans l’âme, tandis qu’au jour du jugement, elle resplendira dans l’âme et dans le corps.
Où trouverons-nous, frères, sur cette terre, quelqu’un qui imite les anges et la beauté de ceux qui sont dans la félicité éternelle avec le Seigneur ? Où trouverons-nous ceux qui imitent cette chasteté, cette pureté, cette unité, cette charité que possèdent les anges ? Heureuse cette âme qui pourrait, en toute vérité, dire avec fierté : "Je suis belle comme les tentures de Salomon" ! Mais voyez-vous, frères, ce qui doit surtout vous consoler, ce qui doit beaucoup vous réjouir ? Je crois comprendre qui est cette âme unique qui, en toute vérité, peut dire à la fois : "Je suis noire, mais belle : noire comme les tentes de Cédar, mais belle comme les tentures de Salomon".
Voyez d’abord quelle serait cette âme. Chacun de vous, avant de venir ici, avait une âme qui était seulement son âme. Vous vous êtes tournés vers Dieu, et voici que l’Esprit Saint, ce feu céleste que notre Seigneur a jeté sur la terre et qu’il veut y voir brûler, a embrasé vos cœurs, a embrasé vos âmes, et de tous vos cœurs, il a fait "un seul cœur et une seule âme". C’est cette âme qui peut dire en toute vérité : "Je suis noire comme les tentes de Cédar, mais belle comme les tentures de Salomon".
Cette âme a une certaine noirceur, comme les tentes de Cédar, car elle imite les souffrances du Christ dans les travaux, les veilles, les jeûnes, la mortification de la chair. Elle a aussi une certaine noirceur qui lui vient de sa propre tente : des tentations qu’elle endure et des convoitises de la chair qui ne sont pas encore complètement éteintes. Mais pourtant, elle est belle comme les tentures de Salomon. Quelles vertus, en effet, auraient les anges et n’aurait pas cette âme, même si elle ne les possède pas d’une manière aussi parfaite que les anges. Les anges sont chastes, et c’est la chasteté même qui règne dans cette sainte communauté. Les anges ont la charité, et sans aucun doute, celle-ci peut se trouver à un haut degré dans cette sainte assemblée. Ils ont la parfaite humilité qui les porte à s’humilier sous la main de Dieu ; ils ont l’obéissance, eux qui accomplissent ses ordres et nous portent ses messages. Il règne entre eux une telle unité et une telle concorde que, bien qu’il y ait chez eux des supérieurs et des inférieurs, cependant, de par leur unité et leur concorde, ce qui est à chacun appartient à tous, et ce qui est à tous appartient à chacun.
Tout ceci se voit aussi dans cette communauté, même si, en raison des tentes de Cédar, ce ne soit pas avec une aussi grande perfection. Aussi, frères, que ceux qui sont peut-être faibles ou malades et ne peuvent en faire autant que les autres, ne s’attristent pas et ne se découragent pas. Que chacun prenne garde seulement de ne pas soustraire consciemment, par sa paresse ou sa négligence, quelque chose qu’il aurait été en son pouvoir de faire. D’un autre côté, que ceux qui peuvent davantage ne s’élèvent pas au-dessus des autres : la grâce qu’ils ont reçue, ce n’est pas seulement pour eux qu’ils l’ont reçue, mais aussi pour les autres, pour ceux qui peuvent moins faire.
Si donc il y a une véritable unité et la charité parmi vous, il n’y a pas à en douter, ce que fait l’un sera le bien de tous, et ce que tous font sera le bien de chacun, de sorte que chacun de vous pourra dire : "Je suis belle comme les tentures de Salomon".

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...