Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
8 h 30
9 h 00
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 45
10 h 45
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Mercredi 31ème semaine du T.O.

Mercredi, 8 Novembre 2017

Dernière retraite d’ÉLISABETH DE LA TRINITÉ

"Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait". Lorsque mon Maître me fait entendre cette parole au fond de l’âme, il me semble qu’il me demande de vivre comme le Père : "dans un éternel présent", sans avant ni après, mais tout entière en l’unité de mon être dans ce "maintenant éternel". Quel est-il, cet éternel présent ? Voici David qui me répond : "On l’adorera toujours à cause de Lui-même".
Voilà le présent éternel dans lequel "Laudem gloriae", doit être fixée ! Mais pour qu’elle soit vraie en cette attitude d’adoration, pour qu’elle puisse chanter : "J’éveille l’aurore", il faut qu’elle puisse dire aussi avec saint Paul : "Pour son amour, j’ai tout perdu" ; c’est-à-dire : à cause de Lui, pour l’adorer toujours, je me suis isolée, séparée, dépouillée de moi-même et de toutes choses, tant à l’égard du naturel que dans l’ordre surnaturel, vis-à-vis des dons de Dieu. Car une âme qui ne se sera pas ainsi "détruite et délivrée" d’elle-même, sera forcément à certaines heures banale et naturelle, et cela n’est pas digne d’une fille de Dieu, d’une Épouse du Christ, d’un temple de l’Esprit Saint.
Pour se prémunir contre cette vie naturelle, il faut que l’âme soit tout éveillée dans sa foi, avec ce beau regard tendu vers le Maître. Alors elle marchera, comme le chantait le prophète, "dans la droiture de son cœur, dans l’intérieur de sa maison". Alors elle "adorera toujours son Dieu à cause de Lui-même" et vivra, à son image, dans cet éternel présent où Il vit.
"Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait." Dieu, dit saint Denys, est le grand solitaire. Mon Maître me demande d’imiter cette perfection, de Lui rendre hommage en étant une grande solitaire. L’Être divin vit dans une éternelle, une immense solitude. Il n’en sort jamais, tout en s’intéressant aux besoins de ses créatures, car il ne sort jamais de Lui-même, et cette solitude n’est autre que sa Divinité.
Pour que rien ne me sorte de ce beau silence du dedans, c’est toujours la même condition, le même isolement, la même séparation, le même dépouillement ! Si mes désirs, mes craintes, mes joies ou mes douleurs, si tous les mouvements provenant des quatre passions ne sont pas ordonnés parfaitement à Dieu, je ne serai pas solitaire, il y aura du bruit en moi. Il faut donc l’apaisement, le sommeil des puissances, l’unité de l’être.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...