Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
8 h 30
9 h 00
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 45
10 h 45
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Dédicace de la Basilique du Latran

Jeudi, 9 Novembre 2017

Actes de PIE X

Dans la citadelle de la Sainte Église, Nous Nous sentons en pleine sécurité. "Qui ne sait en effet, écrivait Grégoire le Grand à l’évêque d’Alexandrie, que la Sainte Église est fermement établie sur le fondement solide du Prince des Apôtres qui porte dans son nom même, la fermeté de son âme car c’est de la comparaison avec la pierre qu’il reçut le nom de Pierre". Jamais dans la suite des âges la force divine n’a fait défaut à l’Église ! Jamais les promesses du Christ ne trompèrent son attente ; elles demeurent ce qu’elles étaient quand elles stimulèrent le courage de Grégoire, elles Nous semblent même consolidées davantage encore par l’épreuve de tant de siècles et les vicissitudes de tant d’événements.
Les royaumes et les empires se sont écroulés ; des peuples, que la gloire de leur nom autant que leur civilisation avaient rendus célèbres, ont disparu. On voit des nations comme accablées de vétusté se désagréger elles-mêmes. L’Église, elle, est immortelle de sa nature ; jamais le lien qui l’unit à son céleste Époux ne doit se rompre, et dès lors la vieillesse ne peut l’atteindre ; elle demeure florissante de jeunesse, toujours débordante de cette force avec laquelle elle s’élança du cœur transpercé du Christ mort sur la croix. Les puissants de la terre se sont levés contre elle, ils se sont évanouis, elle demeure ! Les maîtres de la sagesse ont imaginé, dans leur orgueil, une variété infinie de systèmes qui devaient, pensaient-ils, battre en brèche l’enseignement de l’Église, ruiner les dogmes de sa foi, démontrer l’absurdité de son magistère. Mais l’histoire nous montre ces systèmes abandonnés à l’oubli, ruinés de fond en comble. Et pendant ce temps, du haut de la citadelle de Pierre, la vraie lumière resplendit de tout l’éclat que lui communiqua le Christ dès l’origine et qu’il alimente par cette divine sentence : "Ciel et terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas".
Fort de cette foi, inébranlablement établi sur cette pierre, Nous embrassons du regard de Notre âme, et les lourdes obligations de cette sainte primauté et les forces répandues par Dieu dans Notre cœur ; et paisiblement Nous attendons que se taisent les voix de ceux qui proclament à grand bruit que l’Église catholique a fait son temps, que ses doctrines ne sont écroulées sans retour, qu’elle en sera réduite bientôt ou à se conformer aux données d’une science et d’une civilisation sans Dieu, ou bien à se retirer de la société des hommes.
Aussi, pour nous servir des paroles du saint Pontife, "dirigez les pas de votre âme sur la fermeté de cette Pierre". Sur elle, vous le savez, notre Rédempteur a fondé son Église à travers le monde entier, de sorte que les cœurs sincères, réglant sur elle leur marche, ne trébuchent pas sur des chemins détournés.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...