Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
8 h 30
9 h 00
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 45
10 h 45
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Saint André

Jeudi, 30 Novembre 2017

Sermon de Saint BASILE DE SÉLEUCIE

Le grand Apôtre André est le héros de la fête de ce jour, mais l’éclat en rejaillit sur tout le chœur des Apôtres : il n’y a pas lieu de séparer ceux que la grâce a unis. Qui admire une pierre précieuse sertie sur une couronne, admire par le fait même cette couronne et vante ainsi le joyau tout entier. De même, un sermon sur l’un des Apôtres les concerne tous, selon la parole de Paul : "Si un membre se réjouit, tous les membres se réjouissent avec lui". Unique est la grâce qui a rassemblé les Apôtres au service du Seigneur. Chantons-les donc tous ensemble et chacun.
André tire son nom de la force dont sont dotés les Apôtres. Premier à s’être inscrit à l’école du Seigneur, il est les prémices du chœur des Apôtres. Son regard sut découvrir la présence du Seigneur, et il quitta l’enseignement de Jean pour se mettre à l’école du Christ. Il est le sceau des paroles du Baptiste. À l’éclat de cette lampe, il a cherché la vraie lumière. Poussé par les paroles de son maître, André court à celui qu’il annonçait, entraînant avec lui Jean, l’Évangéliste. Tous deux, ayant laissé derrière eux la lampe, courent vers le soleil !
Le premier, André a entendu Moïse honorer le Christ, puisque, le premier, il a perçu ce que Moïse prédisait par ces mots : "Le Seigneur suscitera parmi vos frères un prophète comme moi, écoutez-le". Il laisse la loi pour obéir à la loi. Il entendit Moïse dire : "Écoutez-le". Il entendit le cri de Jean : "Voici l’Agneau de Dieu", et sans hésiter, il court vers celui qui lui était montré. Il reconnaît le prophète annoncé, et le voilà qui lui conduit son frère pour qu’il le cherche. À Pierre qui l’ignore, il montre le trésor : "Nous avons trouvé le Messie" tant désiré ! Goûtons maintenant la présence de celui dont nous avons souhaité la venue ! Nous avons trouvé celui que les trompettes retentissantes des prophètes ordonnaient d’attendre. Oui, André est allé trouver Simon, son frère, pour partager avec lui son trésor. Il conduit Pierre au Seigneur. Spectacle stupéfiant ! André n’est pas encore disciple, et déjà, il mène les hommes ! André conduit Pierre au Seigneur ; il augmente le nombre des disciples, il amène Pierre au Christ pour que le Christ procure un coryphée à ses amis.
Bien plus tard, après avoir inscrit beaucoup d’hommes dans les cieux, le seul André est condamné à mort pour sa foi. Il imite le genre de mort du Seigneur afin de montrer dans la communion à sa passion, la grandeur de son désir. De sa croix, il prêche le crucifié ; par ses clous, il confirme la vérité des clous du Christ ; par sa passion, le voilà témoin de la Passion. Oui, par sa passion, il témoigne de la force de sa prédication : son martyre prend comme dans un filet ceux que sa parole n’avait pas encore attirés. Entre ciel et terre, il regarde son troupeau. Son corps est sur terre, mais son âme a gagné les cieux.
Vous qui enseignez le mystère du salut, vous qui voulez acquérir le Royaume des cieux, vous voilà rassemblés autour de celui que le ciel admire. Écoutez donc le Christ qui vous dit par la bouche de Paul : "Si nous mourons avec lui, avec lui nous régnerons"
À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...