Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
8 h 30
9 h 00
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 45
10 h 45
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Mercredi 1ère semaine de l’Avent

Mercredi, 6 Décembre 2017

Contre les hérésies de SAINT IRÉNÉE

Il n’y a qu’un seul Dieu qui, par le Verbe et la Sagesse, a fait et harmonisé toutes choses. C’est lui le Créateur et c’est lui qui a assigné ce monde au genre humain. Selon sa grandeur, il est inconnu de tous les êtres faits par lui : car personne n’a scruté son élévation, ni parmi les anciens ni parmi les contemporains. Cependant, selon son amour, il est connu de tout temps, grâce à celui par qui il a créé toutes choses. Celui-ci n’est autre que son Verbe, notre Seigneur Jésus Christ qui, dans les derniers temps, s’est fait homme parmi les hommes afin de rattacher la fin au commencement, c’est-à-dire l’homme à Dieu. Voilà pourquoi les prophètes, après avoir reçu de ce même Verbe le charisme prophétique, ont prêché à l’avance sa venue selon la chair, par laquelle le mélange et la communion de Dieu et de l’homme ont été réalisés selon le bon plaisir du Père.
Dès le commencement, en effet, le Verbe a annoncé que Dieu serait vu des hommes, qu’il vivrait et converserait avec eux sur la terre, et qu’il se rendrait présent à l’ouvrage par lui modelé, pour le sauver et se laisser saisir par lui, "pour nous délivrer des mains de tous ceux qui nous haïssent", c’est-à-dire de tout esprit de transgression, et pour faire en sorte que "nous le servions avec sainteté et justice tous les jours de notre vie", afin que, enlacé à l’Esprit de Dieu, l’homme accède à la gloire du Père.
Les prophètes annonçaient donc d’avance que Dieu serait vu des hommes, conformément à ce que dit aussi le Seigneur : "Bienheureux les cœurs purs, parce qu’ils verront Dieu". Certes, selon sa grandeur et son inexprimable gloire, nul ne verra Dieu et vivra, car le Père est insaisissable. Mais selon son amour, sa bonté envers les hommes et sa toute-puissance, il va jusqu’à accorder à ceux qui l’aiment le privilège de voir Dieu - ce que, précisément, prophétisaient les prophètes -, car "ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu". Par lui-même, en effet, l’homme ne pourra jamais voir Dieu ; mais Dieu, s’il le veut, sera vu des hommes, de ceux qu’il veut, quand il veut et comme il veut.
Car Dieu peut tout : vu autrefois par l’entremise de l’Esprit selon le mode prophétique, puis vu par l’entremise du Fils selon l’adoption, il sera vu encore dans le Royaume des cieux selon la paternité ; l’Esprit ayant préparé d’avance l’homme pour le Fils de Dieu, le Fils le conduit au Père, et le Père lui donnera l’incorruptibilité et la vie éternelle, qui résultent de la vue de Dieu, pour ceux qui le voient. Car, de même que ceux qui voient la lumière sont dans la lumière et participent à sa splendeur, de même ceux qui voient Dieu sont en Dieu et participent à sa splendeur. Or, vivifiante est la splendeur de Dieu. Ils auront donc part à la vie, ceux qui voient Dieu.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...