Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
8 h 30
9 h 00
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 45
10 h 45
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

18 décembre

Lundi, 18 Décembre 2017

Fils de l’Église de LOUIS LOCHET

Dieu n’a qu’une idée, qui commande toute la constitution du monde et toute son histoire : se manifester dans son œuvre. Il crée pour sa gloire. À travers la création et à travers les événements transparaissent progressivement les traits du divin visage. L’histoire du monde est une apparition de Dieu dans son œuvre, une lente et solennelle épiphanie.
Mais tout n’est pas dit. Dieu a encore quelque chose à dire de lui-même, quelque chose que ni la nature, ni l’homme, ni même la grâce première n’ont su exprimer. Cependant, c’est comme la fibre la plus secrète de son amour même : sa miséricorde. Dieu est amour miséricordieux. Il n’est pas seulement l’amour qui donne, mais l’amour qui pardonne. Il n’est pas seulement la Bonté qui élève, mais celle qui relève. Il n’est pas seulement le Créateur qui se penche sur l’abîme du néant pour en tirer sa créature, mais le Père qui se penche sur l’abîme du péché pour relever son enfant. Toute l’histoire humaine s’organise pour cette manifestation de la miséricorde divine : elle sera une Rédemption. Le péché et ses immenses ravages y sont permis pour donner la mesure de l’amour divin et comme l’échelle de sa miséricorde.
Toute l’histoire d’Israël est une manifestation progressive de cette miséricorde de Dieu sur son peuple. Elle est scandée par le refrain du psaume cent trente-six : "Car éternel est son amour". L’humanité, représentée par le peuple de Dieu, apparaît à chaque tournant de son histoire comme une misère sans cesse renouvelée et sans cesse secourue, et Dieu comme Celui qui ne peut résister à l’appel de cette détresse, même et surtout quand elle naît du péché, car c’est la plus totale : "Il a regardé leur détresse et il a entendu leurs clameurs". Sa miséricorde s’étend d’âge en âge et remplit la terre : "La terre est pleine de ta bonté". La pérennité de sa miséricorde manifeste l’éternité même de Dieu. Son caractère propre est d’être fidèle. Dieu est le Fidèle. La grande idée de l’Alliance est celle d’un don gratuit, une fois pour toutes consenti par Dieu à l’humanité et qui reste infrangible, malgré les écarts et les reniements de celle-ci. Ainsi transparaît une bonté éternelle, car elle est absolument au-dessus des fluctuations du temps et des défections de la créature, elle s’engage dans l’instant pour des siècles de siècles, une bonté infinie que rien ne lasse, que rien ne met à bout, plus grande que n’est grand le péché du monde. Cette bonté infinie, cette fidélité éternelle, cette miséricorde agissante, c’est Dieu qui s’annonce dans l’histoire de son peuple.
Cependant tout cela n’est encore que préparation. Les secrets les plus profonds de l’amour divin n’ont pas encore été révélés. Ils sont voilés par ces images mêmes qui les couvrent en les annonçant. Dieu médite une déclaration plus solennelle de son amour pour l’humanité et fait dans l’histoire un grand silence pour la prononcer. Tous les rayons de cette bonté ne sont que l’aurore avant l’apparition du soleil. Dieu même enfin apparaît dans l’histoire du monde. Le Verbe éternel est prononcé dans le temps aux oreilles de l’humanité. Ce qui était caché depuis le commencement devient manifesté. Celui qui était l’invisible devient le Visible. Or cette manifestation, préparée par tout le temps et par toute l’éternité, revêt un sens très spécial. Dieu dévoile dans le monde le secret de son être : ce n’est pas une apparition de puissance, un éblouissement de lumière, c’est une manifestation déconcertante de bonté. Alors sont apparus la bénignité de Dieu et son amour pour les hommes. Ce nom mystérieux qui n’a pas encore été dit, voici qu’on l’entend : il s’appelle Jésus, il est Sauveur.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...