Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Bse Vierge du Rosaire

Mercredi, 7 Octobre 2020

La Vie Spirituelle de MARTIN-STANISLAS GILLET

Il n’est pas rare de voir des catholiques envisager la dévotion du Rosaire comme une dévotion d’enfants, capable tout au plus de favoriser la piété sentimentale et routinière de quelques femmes, mais en tous cas indigne d’être pratiquée par des hommes.
Pourtant, si nous employons le temps d’égrener les quinze dizaines de notre rosaire à méditer sur les grandes vérités de notre foi, à suivre pour ainsi dire pas à pas cette magnifique épopée chrétienne ; si nous nous essayons à en mesurer la portée, à en deviner la splendeur, à en contempler l’harmonie, alors nous ne serons plus tentés de soutenir que le Rosaire est une dévotion d’enfants.
Oh ! Sans doute le Rosaire est une dévotion d’enfants, en ce sens que même un enfant peut s’en servir et en tirer profit. C’est même là ce qu’il y a de merveilleux dans les moyens mis par Dieu à notre disposition pour l’atteindre : tout le monde peut les utiliser avec fruit, depuis l’enfant qui commence à peine à parler jusqu’aux adultes les plus pénétrés de leur sagesse.
C’est de rien que Dieu a fait le monde de la nature ; c’est avec des “ riens ” qu’il crée pour nous, pour chacun d’entre nous, le monde incomparablement plus beau de la foi. Le “ rien ” à l’origine des choses, voilà la marque de fabrique de Dieu, signe indiscutable de sa toute-puissance.
Dès que l’on a compris cela, on peut se mettre à réciter le Rosaire et à en méditer les mystères ; car on a saisi la vraie méthode. Cette méthode consiste d’abord à se mettre humblement à l’école de Dieu, à écouter sa voix qui, pendant que les lèvres récitent les Pater et les Ave, parle au-dedans de nous ; à se faire, en un mot, tout petit enfant et ignorant, en sa présence. Car lorsqu’il s’agit de connaître Dieu, il n’y a pas de sagesse humaine qui tienne ; les plus sages en seront toujours à l’a, b, c. C’est de Dieu seul, comme d’un soleil éclatant, que rayonne en nous la lumière. Puis cette attitude prise une fois pour toutes, il faut laisser passer son propre cœur, lui donner le temps de s’extasier, de s’échauffer au rayonnement de ces vérités divines que le Rosaire nous rappelle, et d’en tirer des conclusions pour la vie pratique. Alors notre vie ne sera pas quelconque ; elle n’ira pas à l’aventure, partout où la poussent les vents du caprice et des passions. Ce sera une vie lumineuse et féconde, parce que tout imprégnée de foi et de charité ; ce sera un rosaire vivant perpétuel dont les plus humbles actes de nos journées contribueront à former les dizaines.
Ne nous laissons surtout pas impressionner ni rebuter par les obscurités et les difficultés du début. Le monde de la foi est ainsi fait que, pour y pénétrer, pour sentir l’intelligence s’y dilater à l’aise et le cœur s’y réchauffer comme il faut, il est nécessaire de traverser le tunnel qui y conduit. Ce n’est qu’après avoir marché quelque temps et comme à tâtons dans les ténèbres, tendant humblement la main à Dieu qui nous appelle, pour ne point trébucher, nous orientant au son de sa voix, pour ne point nous égarer, que nos yeux s’ouvriront enfin à la lumière dont il aime à éblouir ceux qui le cherchent en toute simplicité. Cherchons donc et nous trouverons ; frappons et l’on nous ouvrira !

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité