Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Lundi 28ème semaine du T.O.

Lundi, 12 Octobre 2020

Sermon sur le Cantique de SAINT BERNARD

Lorsque tu te sens touché par la nonchalance, la tiédeur ou l’ennui, ne perds pas pour autant confiance et ne renonce pas à l’effort spirituel. Au contraire, recherche la main de celui qui te porte secours. À l’exemple de l’Épouse, implore-le pour qu’il t’entraîne, jusqu’à ce que, sous l’impulsion de la grâce, tu retrouves une course plus agile et plus allègre. Alors tu pourras dire : “J’ai couru dans la voie de tes commandements, car tu as mis mon cœur au large”.
Ainsi, tant que la grâce est présente, réjouis-toi en elle, mais ne va pas croire pour autant posséder ce don de Dieu par droit d’héritage, comme si tu étais assuré de ne pouvoir jamais le perdre. Sinon, si Dieu tout à coup venait à retirer sa main et te priver de ses faveurs, tu perdrais cœur aussitôt et tu sombrerais dans une tristesse excessive. Bref, au temps de l’abondance, ne dis pas : “Jamais je ne serai ébranlé”, de peur qu’une autre fois tu ne sois contraint de dire avec gémissement ce qui suit : “Tu as détourné de moi ton visage, et j’en ai été bouleversé”. Mais si tu es prudent, suis plutôt le conseil du Sage : ne point oublier les bienfaits de Dieu dans les jours mauvais, et ne point oublier tes misères dans les jours heureux.
Ne te crois donc pas sûr de toi lorsque tu te sens plein de courage, mais crie vers Dieu avec le Prophète et dis-lui : “Lorsque le courage me manquera, ne me délaisse pas”. Et à l’heure de la tentation, console-toi et dis avec l’Épouse : “Entraîne-moi sur tes pas, nous courrons à l’odeur de tes parfums”. Ainsi l’espérance ne te quittera pas au temps mauvais, ni la prudence aux jours heureux.
Parmi les succès et les échecs de cette vie changeante, tu garderas toujours comme une image de l’éternité, conservant inviolable et inébranlable, cette égalité d’un esprit ferme, “bénissant le Seigneur en tout temps”. Même parmi les réussites incertaines et les défaillances certaines de ce monde instable, tu acquerras une sorte d’immutabilité perpétuelle. Alors tu commenceras à te renouveler et à te réformer à l’antique image et ressemblance du Dieu éternel “en qui il n’y a aucune vicissitude ni ombre de changement”. Car tu seras en ce monde tel qu’il est en lui-même, sans crainte dans le malheur et sans désinvolture dans le succès.
Dans ce monde, dis-je, cette noble créature, faite à l’image et à la ressemblance de celui qui l’a créée, montre qu’elle veut recevoir et retrouver la dignité de son ancien état lorsqu’elle juge indigne d’elle de se conformer à ce siècle passager. Bien plus, selon la doctrine de saint Paul, elle s’efforce, par le renouvellement de son esprit, de se réformer à la ressemblance dans laquelle elle a été créée.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité