Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Saint Ignace d’Antioche

Samedi, 17 Octobre 2020

Lettre aux Romains de Saint IGNACE d’Antioche

Enchaîné dans le Christ Jésus, j’espère aller vous saluer, si du moins, Dieu veut bien me juger digne de franchir cette dernière étape. Mais je crains que votre affection ne me porte tort. À vous, il est facile de faire ce que vous voulez ; mais il me sera dur d’atteindre Dieu si vous ne me laissez pas en paix. Pour moi, jamais je ne retrouverai une si belle occasion d’atteindre Dieu, et si vous gardez le silence à mon sujet, je serai à Dieu ; mais si vous aimez ma chair, il me faudra de nouveau courir. Ne me procurez rien de plus que d’être offert en libation à Dieu, tandis que l’autel est encore prêt.
Moi, j’écris à toutes les Églises, et je mande à tous que de grand cœur je mourrai pour Dieu, si du moins, vous ne m’en empêchez pas ! Je vous en supplie, ne me portez pas une pitié inopportune ; laissez-moi devenir la pâture des bêtes : elles m’aideront à trouver Dieu. Je suis le froment de Dieu : moulu par la dent des bêtes, je deviendrai le pain pur du Christ. Flattez plutôt les fauves, pour qu’ils soient mon tombeau et ne laissent rien de mon corps ; ainsi dans mon dernier sommeil, je ne serai à charge à personne. Je serai alors vraiment disciple de Jésus-Christ, quand le monde ne verra même plus mon corps. Implorez le Christ pour moi, pour que, par l’instrument des bêtes, je sois une victime offerte à Dieu. Je ne vous donne pas d’ordres, comme Pierre et Paul : eux, ils étaient des apôtres, moi, un condamné ; eux ils étaient libres, et moi, jusqu’à ce jour, un esclave. Mais si je souffre, je serai un affranchi de Jésus-Christ et je ressusciterai en lui, libre.
Depuis la Syrie jusqu’à Rome, je combats contre les bêtes, sur terre et sur mer, nuit et jour, enchaîné à dix léopards, c’est-à-dire à un détachement de soldats ; quand on leur fait du bien, ils deviennent pires. Par leurs mauvais traitements, je deviens davantage un disciple, mais "je n’en suis pas justifié pour autant".
Puissè-je jouir des bêtes qui me sont préparées. Je souhaite qu’elles soient promptes pour moi. Et je les flatterai pour qu’elles me dévorent promptement, sans hésiter comme elles l’ont fait devant certains qu’elles n’ont pas touchés. Et si elles ne se pressent pas, moi, je les forcerai ! Pardonnez-moi ; ce qui m’est avantageux, moi je le sais. Maintenant je commence à être un disciple. Que rien, des êtres visibles ou invisibles, ne m’empêche par jalousie de trouver le Christ. Feu et croix, meutes de fauves, lacérations, écartèlements, dislocation des os, mutilation des membres, mouture de tout le corps, que les pires supplices du diable tombent sur moi, pourvu que j’atteigne Jésus-Christ !

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité