Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Vendredi 29ème semaine du T.O.

Vendredi, 23 Octobre 2020

Traité de la Providence de Sainte CATHERINE DE SIENNE

Mon infinie et éternelle Providence à moi, votre Dieu, votre Père, Trinité éternelle, pourvut à revêtir l’homme qui privé de son vêtement d’innocence et dénudé de toute vertu, mourait de faim et de froid durant son voyage sur terre. Soumis à toutes les misères, la porte du ciel lui était fermée, tout espoir était perdu. La moindre espérance eût été une consolation, mais il ne pouvait espérer, et c’est pourquoi il demeurait dans une très grande affliction.
C’est alors que moi, Providence suprême, Je pourvus à cette détresse ; et non point contraint pas vos mérites ou par vos vertus, mais uniquement par ma bonté, Je vous fis tendre un vêtement par le doux et amoureux Verbe, mon Fils. Se dépouillant lui-même de sa vie, il vous couvrit d’innocence et de grâce, cette innocence que vous recevez dans le saint baptême par les mérites du sang qui lave la tache du péché originel dans lequel vous êtes conçus. À cela, ma Providence pourvut non pas avec une peine corporelle, comme au temps de l’Ancien Testament quand les hommes étaient circoncis, mais avec la douceur du saint baptême.
C’est ainsi que J’ai revêtu l’homme, mais Je l’ai aussi réchauffé quand mon Fils, par les blessures de son corps, vous manifesta le feu de ma charité caché sous les cendres de votre nature humaine. N’a-t-il pas réchauffé le cœur glacé de l’homme, cet amour ? Et quel est cet obstiné, aveuglé par l’amour-propre, qui ne voit pas combien Je l’aime ineffablement ?
Ma Providence lui a aussi donné la nourriture qui le soutient pendant son voyage en cette vie. J’ai affaibli ses ennemis et désormais nul ne peut plus lui nuire, sinon lui-même. Sa route est marquée par le sang de ma vérité pour qu’il puisse arriver à son but, à cette fin pour laquelle Je l’ai créé. Quelle est cette nourriture ? Comme Je te l’ai déjà dit, c’est le corps et le sang du Christ crucifié, tout-Dieu-et-tout-homme, nourriture des anges et nourriture de vie. Nourriture qui rassasie tout affamé qui s’en délecte, mais non ceux qui n’ont pas faim, car elle veut être prise par la bouche du saint désir et goûtée par amour.
Tu vois combien ma Providence a pourvu à votre secours.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité