Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Mercredi 30ème semaine du T.O.

Mercredi, 28 Octobre 2020

Contre Celse d’ORIGÈNE

Un examen sensé et judicieux de la conduite des apôtres de Jésus montre que c’est par la puissance divine qu’ils enseignaient le christianisme et réussissaient à soumettre les hommes à la parole de Dieu.
En effet, ils ne possédaient pas d’éloquence naturelle, ils ne composaient pas leur message selon les procédés dialectiques et rhétoriques des Grecs, séduisant ceux qui les écoutent. Il me semble que si Jésus avait choisi pour en faire les ministres de son enseignement, des hommes savants au regard de l’opinion publique, capables de saisir et d’exprimer des idées chères aux foules, il eût très justement prêté au soupçon d’avoir prêché suivant une méthode semblable à celle des philosophes chefs d’écoles, et par suite, le caractère divin de sa doctrine n’aurait plus paru dans toute son évidence. Sa doctrine et sa prédication auraient consisté en discours persuasifs de la sagesse accompagnés de style et de composition littéraire. Notre foi, pareille à celle qu’on accorde aux doctrines des philosophes de ce monde, reposerait alors sur “la sagesse des hommes” et non sur “la puissance de Dieu”.
Mais à voir des pêcheurs et des publicains qui ne possédaient même pas les premiers rudiments des lettres, selon la présentation qu’en donne l’Évangile, assez enhardis non seulement pour traiter avec les Juifs de la foi en Jésus-Christ, mais encore pour la prêcher au reste du monde et y réussir, comment ne pas chercher d’où leur vient cette puissance de persuasion ? Car ce n’était pas celle qu’attendent les foules. Et qui n’avouerait que Jésus ait réalisé, par une puissance divine dans ses apôtres, sa parole : “Venez à ma suite, je vous ferai pêcheurs d’hommes” ?
Paul aussi propose en ces termes la puissance de sa parole : “Ma doctrine et ma prédication ne consistaient pas en des discours persuasifs de la sagesse, mais dans une démonstration d’Esprit et de puissance, pour que notre foi reposât, non point sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu”. Car, le connaissant d’avance, les prophètes l’avaient dit quand ils avaient annoncé la prédication de l’Évangile : “Le Seigneur, le roi des armées du bien-aimé, donnera sa parole aux messagers avec une grande puissance”, pour que soit accomplie cette prophétie : “Afin que sa parole coure avec rapidité”. Et nous voyons, de fait, que la voix des apôtres de Jésus “est parvenue à toute la terre, et leurs paroles, aux limites du monde”.
Voilà pourquoi ceux qui écoutent la parole de Dieu annoncée avec puissance, sont remplis de puissance, et ils manifestent cette puissance par leur disposition d’âme, leur conduite et leur lutte jusqu’à la mort pour la vérité.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité