Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Saints Basile et Grégoire de Nazianze

Samedi, 2 Janvier 2021

Lettre de Saint BASILE LE GRAND

J'ai reconnu ta lettre comme on reconnaît les enfants de ses amis à la ressemblance qu'ils offrent avec leurs parents. Tu me demandes ce que je fais ici, nuit et jour, en cette propriété lointaine ; je rougis de l'écrire ! J'ai quitté les occupations de la ville comme étant causes de mille maux, et moi-même, je n'ai pu me quitter ! Ne voilà semblable à ceux qui, sur la mer, sont en mauvaise passe en raison de leur inexpérience de la navigation : ils ont le mal de mer et s'irritent de la grandeur du navire, car il fait des bonds énormes. Aussi le quittent-ils pour passer à bord d'un esquif ou d'une barque ; mais là aussi, ils ont des nausées et ne savent que faire, car en même temps qu'eux, leur mal de mer et leur bile a changé de bateau ! Tel est bien mon cas : je transporte en effet avec moi mes dispositions intimes, partout je me trouve en butte avec les mêmes troubles, si bien que de cette solitude, je n'ai pas tiré grand profit.
Et pourtant, voici ce qu'il faudrait faire, ce qui devrait me permettre de m'attacher aux traces de Celui qui nous a montré le chemin du salut : "Si quelqu'un, dit-il, veut venir après moi, qu'il se renonce, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive".
Il faut tout d'abord s'efforcer de tenir son esprit dans la tranquillité : un œil qui ne cesse de se promener partout, tantôt se portant de côté, tantôt dirigé vers le haut, tantôt se tournant vers le bas, ne saurait discerner clairement ce qui tombe sous son regard. Il doit au contraire rester fixé sur l'objet considéré pour que la vision soit bien nette. Il en est de même pour l'esprit de l'homme : s'il est distrait par les innombrables soucis du monde, il ne peut trouver le moyen de se fixer nettement sur la Vérité. Le retrait complet du monde est le seul moyen d'éviter ces distractions. Mais être retiré du monde, ce n'est pas seulement en sortir de corps, c'est aussi arracher l'âme à la sympathie qu'elle a pour son corps, devenir sans cité, sans maison, sans rien à soi, sans amis, sans richesses, sans ressources, sans affaires, sans relations, ignorant des connaissances humaines, prêt à recevoir dans son cœur les empreintes qu'y marquent les enseignements divins.
Car la préparation du cœur aux leçons divines consiste à désapprendre les enseignements inculqués auparavant par de mauvaises habitudes. De fait, on ne saurait écrire sur une tablette de cire sans avoir tout d'abord effacé les caractères qui s'y trouvent ; de même il est impossible de confier à l'âme les instructions divines si l'on n'a pas auparavant chassé les notions dont on avait l'habitude.
Pour ce travail, le retrait dans la solitude nous procure le plus grand avantage en endormant nos passions, laissant ainsi à la raison le loisir de les retrancher complètement de l'âme. La tranquillité est donc au commencement de la purification de l'âme : l'esprit ne se disperse plus à l'extérieur et ne se répand plus à travers le monde par ses sens ; il rentre alors en lui-même, et, partant de lui, il s'élève jusqu'à la pensée de Dieu. Brillant alors et resplendissant de cette beauté divine, l'homme trouve l'oubli de sa propre nature : Ni inquiétude pour sa nourriture, ni préoccupation de vêtement ne distrait son âme, mais comme il a du loisir du côté des soucis terrestres, il met tout son zèle à poursuivre les biens éternels.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité