Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Baptême du Seigneur

Dimanche, 10 Janvier 2021

Le sens des fêtes de CONSTANTIN ANDRONIKOV

Éclatante était la fête qui vient d’être célébrée, plus merveilleuse encore celle de ce jour. Bethléem, tout ensanglantée, pleure ses fils. Et voilà que Dieu ouvre la source baptismale des eaux bénies à d’innombrables fils. L’étoile annonciatrice était alors apparue aux Mages, et maintenant le Père manifeste le Christ au monde. Là les Mages s’étaient inclinés devant le Sauveur, ici, le Serviteur magnifique célèbre le Seigneur. Là des bergers musiciens s’émerveillent d’une belle vision ; ici, la voix du Père proclame le Fils unique.
Ce que l’Annonciation avait conçu, ce que Noël avait commencé de mettre au jour, la Théophanie continue de le réaliser : après être né dans la chair, Dieu se révèle et commence à renouveler le créé. Aujourd’hui, il accorde à l’homme de retrouver sa dignité de Fils, il donne au monde de redevenir le Paradis. En ce jour, nous apprenons qui est Dieu et ce qu’il entend faire parmi nous : assumer l’humain, vaincre le mal, régénérer le monde, restaurer la liberté. Ce n’est pas là une œuvre de contrainte, mais d’amour. Aujourd’hui, le Créateur se manifeste comme le Maître de l’univers, comme un Maître plein de bonté, désirant sauver sa Création par un sacrifice, et non par un sacrifice quelconque, mais par celui de son propre Fils, qui est un avec lui. Il démontre en outre que la matière même de l’univers peut porter son souffle et triompher ainsi de la corruption et de la mort.
C’est ce que proclame l’Église d’Orient : "En quittant Bethléem, courons, l’âme ardente, vers le Jourdain ; nous y verrons un étonnant mystère : mon Christ, dévêtu, se dresse divinement et me revêt du vêtement royal. Renouvelant le monde vieilli dans ses péchés, tu viens, ami des hommes, effectuer pour les humains une mystérieuse genèse par l’eau et par l’Esprit".
À Noël, en effet, le Verbe, Fils de Dieu, naît dans une caverne de la terre. Il apparaît seul. Nouveau-né, Il n’agit ni ne parle. Un petit nombre d’élus seulement le voient, le reconnaissent comme Dieu, mais ils ne savent pas tout de sa personne. Maintenant, en ce jour, la Trinité apparaît, Dieu Parle. Le Fils commence publiquement son ministère pour accomplir ce qui avait préparé et précédé sa venue. Il se soumet au rite de purification pour laver l’iniquité de l’homme et lui permettre de redevenir Dieu. Il descend dans le fleuve pour régénérer la matière par l’eau. Il prend place dans la nature pour l’exorciser et la rendre spirituelle. Le Père proclame l’identité du Fils, l’Esprit descend sur lui sous forme d’un symbole visible.
Tu es descendu dans le fleuve en tant qu’homme, Ô Christ Roi, chante la liturgie orthodoxe, car pour nos péchés, tu avais hâte de recevoir du Précurseur le baptême des esclaves. En descendant dans les flots, tu as illuminé l’univers. Et c’est alors que la voix du Père te rend témoignage, te nommant son Fils bien-aimé. Et l’Esprit sous forme de colombe confirme cette parole. Ô Christ ! Dieu qui apparait et illumine le monde, gloire à Toi !

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité