Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Lundi 1ère semaine du T.O.

Lundi, 11 Janvier 2021

Discours pour le saint baptême de Saint GRÉGOIRE DE NAZIANZE

Hier, tu étais comme la Cananéenne, replié sur toi par ton péché : aujourd’hui, tu es redressé par le Verbe. Ne te courbe pas à nouveau, ne t’incline pas vers la terre comme sous le poids d’un joug imposé par le Mauvais. Que ton mauvais caractère ne soit pas rétif aux appels vers le haut !
Hier, tu gisais étendu sur ta couche, accablé par la maladie et découragé. Tu n’avais personne pour te jeter dans la piscine, lorsque l’eau se mettait à bouillonner. Aujourd’hui, tu as rencontré quelqu’un : un homme qui est aussi Dieu, ou, pour dire mieux, tu as rencontré le Dieu-Homme. Et tu as été soulevé de ton grabat, ou plutôt, tu as soulevé ton grabat, témoignant ainsi du miracle opéré en ta faveur. Ne permets pas au péché de te river à nouveau sur ce grabat par le funeste repos d’un corps alangui par les plaisirs. Mais puisque te voilà debout, marche, te souvenant de cet ordre : "Voici que tu es guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire", si tu te montrais mauvais après ce bienfait.
Tu gisais dans le tombeau, et tu as entendu ce grand cri : "Lazare, viens dehors !" Et tu t’es avancé, toi qui étais mort, non pas depuis quatre jours, mais depuis bien plus longtemps. Tu as été ressuscité avec celui qui est resté trois jours dans le sépulcre, et tu as été libéré des liens de la sépulture. Ne deviens pas à nouveau un cadavre, ne va pas rejoindre ceux qui habitent les tombeaux, ne te laisse pas enserrer dans les bandelettes de ta propre faute. Car il n’est pas sûr qu’on te sorte à nouveau de la tombe, avant que vienne la dernière résurrection, celle de tous les hommes, qui mettra en jugement tout ce que nous aurons fait. Alors, l’on t’en sortira, non pour te guérir, mais pour te juger et te demander des comptes de ce que tu auras amassé, en bien ou en mal.
Si tu étais jusqu’à présent dévoré par la lèpre, cette maladie repoussante, et si, guéri de ses funestes humeurs, tu as retrouvé ta saine apparence, viens me montrer ta purification, à moi ton prêtre, afin que je constate comme elle est plus précieuse que la purification légale. Ne sois pas l’un des neuf ingrats, mais imite le dixième. Veille ensuite à ce que ces terribles ulcères ne reparaissent plus, sinon ton infirmité serait difficile à guérir.
Il n’y a pas si longtemps que la parcimonie et l’avarice desséchaient ta main. Qu’aujourd’hui la largesse et la bienfaisance la détendent. C’est une belle activité pour une main malade, de distribuer l’argent, de donner aux pauvres, de regarder comme grand profit le dénuement supporté à cause du Christ qui s’est fait pauvre pour nous.
Si tu étais sourd-muet, que le Verbe retentisse en toi, ou mieux, retiens-le, lui qui retentit en toi ; ne te rends pas sourd aux enseignements du Maître, comme l’aspic se rend sourd aux incantations. Si tu es aveugle et ne vois pas la lumière, illumine tes yeux pour ne jamais t’endormir dans la mort. Dans l’éclat du Seigneur, contemple la lumière. Dans l’Esprit du Seigneur, reçois l’éclat du Fils, Lumière triple et indivisible. Si tu reçois le Verbe tout entier, tu rassembleras en ton âme tous les remèdes du Christ, ceux-là qui ont ramené à la santé chacun des malades. Évite d’éprouver une joie excessive en raison du bien que tu as reçu, et de t’exalter sans mesure, de peur que ton élèvement te jette en bas. Travaille toujours à te purifier, disposant des montées dans ton cœur. Conserve par ta vigilance le bienfait reçu en don. Si le pardon t’est venu de Dieu, que le maintien de la grâce soit ton œuvre.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité