Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Mercredi 1ère semaine du T.O.

Mercredi, 13 Janvier 2021

Dans le Christ Rédempteur de François-Xavier DURRWELL

La justice exercée par Dieu dans le Christ, sauve quiconque s'y soumet et condamne qui le rejette. Envers les hommes qui désirent le salut, Dieu exercera un jugement de justification. Il les juge en versant sur eux la vie nouvelle, la vie de résurrection qui est la justice de Dieu, sa vivifiante sainteté. C'est ainsi qu'elle s'est exercée dans le Christ qui par sa mort, s'est offert à la justice de Dieu : il fut "justifié dans l'Esprit", vivifié dans la sainteté, dans le Saint-Esprit de Dieu. Le quatrième évangile dira que les fidèles du Christ ne seront pas jugés, c'est-à-dire qu'ils ne seront pas condamnés ; pour eux le jugement consiste à passer de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière. Dieu exerce sa justice en la communiquant.
Ce jugement n'est pas qu'une sentence prononcée. Toute parole de Dieu est une action, une sentence qui se réalise. La sentence de justice prononcée dans le Christ est une action créatrice, elle est la sainteté vivifiante de l'Esprit qui ressuscite le Christ et crée le monde de la justice divine.
Ce jugement est prononcé en nous pour la première fois dans le baptême. L'homme y est créé à neuf dans le Christ, il ressuscite avec lui, il entre avec lui dans le monde de la justice. Dieu lui impose sa justice par le don de sa sainteté qui donne la vie. Le baptême est un rite eschatologique, le début de la résurrection des morts, une première réalisation du jugement dernier.
Si le chrétien est humble et fidèle, il est soumis sans cesse à ce jugement qui justifie, recrée, vivifie. Sans cesse la justice de Dieu progresse en lui, de justification en justification, de vie imparfaite en vie plus intense, de résurrection en résurrection. Procès de justice et processus de vivifiante justification, de résurrection.
L'homme est ainsi jugé, justifié, vivifié, en toute rencontre avec Dieu dans le Christ. Nombreuses sont ces rencontres : dans les sacrements, sur chaque croix, dans chaque frère, le plus pauvre surtout, dans l'Église qui est le signe du Christ sur terre. Jusqu'à la dernière et totale rencontre, quand le Christ viendra au jugement dernier. Bienheureux jugement dernier, où la justice de Dieu s'emparera du fidèle tout entier ! Bienheureuse épiphanie de notre Juge et Sauveur, que les premiers chrétiens attendaient avec impatience : "Nous attendons notre Sauveur". Alors sera prononcé le jugement définitif, dans une justification plénière, dans une résurrection totale.
Qu'elle est donc aimable cette justice de Dieu dans le Christ, celle qui s'exerce dans l'homme pécheur en quête de salut ! Justice de justification, justice qui se communique, justice vivifiante qui ressuscite l'homme dans la sainteté. La justice et la sainteté de Dieu ne sont autre chose que l'Esprit. Et la force de résurrection qui ressuscite le Christ et les fidèles en lui n'est pas autre chose que l'Esprit. Et la vie nouvelle qui nous est communiquée, n'est rien d'autre que l'Esprit répandu dans nos cœurs. Or l'Esprit est amour substantiel. C'est dans l'Esprit Saint que Dieu juge le monde, par lui la justice divine s'impose au monde, c'est dans l'amour que le monde est jugé. Tant il est vrai que Dieu est amour ; et que sa justice est amour.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité