Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Saints Placide et Maure

Vendredi, 15 Janvier 2021

Lettre d’ADAM DE PERSEIGNE

De temps à autre, le novice doit avoir avec son Père-Maître des entretiens spirituels sur les mystères des Écritures ou sur les exemples des saints, ou encore sur les récompenses célestes et la manière de les acquérir par les bonnes œuvres. S’entretenir souvent de ces sujets, les méditer sans cesse, remue l’âme profondément, l’enflamme à rompre le cours de ses vices et de ses péchés, et à désirer ardemment pratiquer la vertu.
Ces conversations fréquentes, sur un mode amical, engendrent une sorte de familiarité de bon aloi qui donne au maître plus d’assurance à reprendre, au novice repris plus de patience à se laisser former. L’un et l’autre y gagnent plus d’aisance à saisir les Écritures, et le novice plus de souplesse dans l’observation de la règle. C’est alors que le maître doit en profiter pour lui exposer d’avance "les durs et âpres chemins par lesquels on va à Dieu", selon l’expression de la règle. Les lui présenter, c’est tout simplement lui montrer d’après les Écritures, ou encore d’après ses propres exemples, la route étroite et rude qui conduit à la vie. Ne marche sur cette route que celui qui s’efforce "d’entrer par la porte étroite", selon le précepte du Seigneur. "Efforcez-vous, dit-il, d’entrer par la porte étroite" ; et ailleurs : "Ardue et étroite est la voie qui conduit à la vie". Que peut-on trouver de plus dur sur la route du Seigneur, je vous le demande, que de se renoncer soi-même, de porter sa croix, de soumettre sa volonté tout entière à une volonté étrangère ? Que peut-il y avoir de plus âpre, dis-je, sur la voie qui conduit à Dieu, que de mortifier sa chair avec ses vices et ses concupiscences, que de montrer que le monde est crucifié pour soi, et soi pour le monde ? C’est précisément là ce que font tous ceux qui veulent être véritablement "du Christ". Or, "ceux qui sont du Christ, dit l’Apôtre, ont crucifié leur chair avec ses vices et ses convoitises".
Le maître expose donc d’avance au novice les durs et âpres chemins qui mènent à Dieu, lorsqu’il lui montre, tant par l’exemple de sa conduite que par la parole de son enseignement, que cette voie du salut si étroite et si ardue, c’est le Seigneur Christ. Voie étroite en raison de l’humilité de la chair qu’il a prise, voie raide, puisqu’il faut se garder du péché. "Lui, n’a point commis le péché, et la ruse ne s’est pas trouvée dans sa bouche". Il ne marche absolument pas dans cette voie celui qui ne se montre pas petit enfant, à l’imitation de son Christ humilié.
Homme véritablement saint, proclamé admirable par le Seigneur, celui qui ne se laisse pas écraser sous les fardeaux de la misère de ce monde. Détachée de la vanité passagère, son âme franchit tous les obstacles, et il reçoit l’esprit de liberté. Car "là où se trouve l’Esprit du Seigneur, là est la liberté". La liberté, dis-je, en face du péché, de la nécessité, de la misère. Dès que Dieu envoie cet esprit, les mœurs sont recréées, la face du monde est rénovée et le Maître pourra jouir de ses novices, lorsque la vertu qui vient d’en haut les aura rendus participants de ce merveilleux renouvellement. Alors ils seront appelés à juste titre : "novices" quand ils seront revêtus de la robe nuptiale venant de ce renouvellement. Et plus tard, on ne les écartera point des noces de l’Agneau, lorsqu’ils resplendiront dans leur robe nuptiale, en l’honneur de l’Époux et de l’Épouse.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité