Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Vendredi 2ème semaine du T.O.

Vendredi, 22 Janvier 2021

Homélie de SAINT JEAN CHRYSOSTOME

Frères, appliquons-nous avec soin à l'étude des Écritures et sachons reconnaître comment l'ancienne loi fut donnée, et comment nous fut accordée la Nouvelle Alliance. Dans quelles circonstances la première a-t-elle donc été publiée, en quel temps, en quel lieu ? On la voit promulguée après l'extermination des Égyptiens, dans le désert, sur la montagne du Sinaï, parmi les flammes et la fumée jaillissant de la montagne, au son de la trompe, accompagnée de la foudre et des éclairs ; seul Moïse pouvait pénétrer dans la ténèbre. Mais lorsqu'il s'agit de la Loi Nouvelle, il n'en est pas ainsi : elle n'est pas donnée dans le désert, ni sur une montagne, ni dans la fumée et la nuée, ni dans les ténèbres et l'ouragan ; mais elle est donnée à l'aube, dans une maison ; tous se trouvaient alors réunis dans la prière, et tout reposait dans un silence profond.
Pour des gens incapables de se laisser conduire par la raison et difficiles à gouverner, il fallait bien tout un appareil capable de frapper les sens : le désert, la montagne, la fumée, le son de la trompe, et toutes sortes de manifestations semblables. Mais pour des âmes plus élevées et dociles, pour des intelligences capables de franchir les réalités matérielles, cet apparat n'était plus nécessaire. S'il se fit bien entendre alors un vent violent, ce ne fut pas à l'intention des Apôtres, mais plutôt pour les Juifs alors présents ; c'est aussi pour eux que parurent des langues de feu. Car si malgré ces signes, ils prétendaient les Apôtres "pleins de vin doux", que n'eussent-ils pas dit sans cela ?
Dans l'Ancienne Loi, lorsque Moïse monta sur la montagne, Dieu descendit. De même, lorsque notre nature humaine monta dans les cieux, et pour mieux dire, lorsqu'elle s'éleva jusqu'au trône royal, l'Esprit descendit. Or si l'Esprit était inférieur aux deux autres personnes divines, Il n'eut certes pu accomplir des merveilles à ce point supérieures à celles des jours antiques. Car ces tables qu'Il nous donne sont de beaucoup préférables à celles de l'ancienne Loi, et les œuvres qui en découlent sont bien plus éblouissantes. Les Apôtres, en effet, ne descendirent pas de la montagne en portant dans leurs mains des tables de pierre, comme autrefois Moïse. Mais portant l’Esprit Saint lui-même dans leur cœur, ils faisaient jaillir avec bruit ce trésor, cette vive source de doctrine, de charismes et de toutes sortes de bienfaits, partout où ils allaient ; par la grâce de l'Esprit, les voilà devenus des livres vivants, une Loi parlante. C'est ainsi qu'ils gagnèrent tout d'abord trois mille auditeurs, puis cinq mille, puis enfin tous les peuples de l'univers. Dieu lui-même se servait de leur langue pour parler.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité