Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Conversion de Saint Paul

Lundi, 25 Janvier 2021

Panégyriques de Paul de SAINT JEAN CHRYSOSTOME

Que personne ne pense qu’il y a eu contrainte dans l’appel de Paul, sur le chemin de Damas, car il était libre de retourner là d’où il était parti. Plusieurs, voyant d’autres prodiges, certes plus étonnants, retournèrent en arrière, dans l’Ancien Testament comme dans le Nouveau. Ainsi Judas, Nabuchodonosor, Élymas le magicien, Simon, Ananie et Saphire, le peuple juif dans son ensemble. II n’en fut pas ainsi pour Paul. Au contraire, quand il eut fixé son regard vers la pure lumière, il poursuivit sa course et s’envola vers le ciel.
Si tu demandes pourquoi il devint aveugle, écoute ses propres paroles : "Vous avez entendu parler de ma conduite jadis dans le judaïsme, de la persécution effrénée que je menais contre l’Église et des ravages que je lui causais, de mes progrès dans le judaïsme où je surpassais bien des compatriotes de mon âge, en partisan acharné des traditions de mes pères". C’est précisément à cause de ce caractère violent et inabordable qu’il avait besoin d’un frein plus fort, de peur que, tout en se laissant emporter par l’impétuosité de son zèle, il refusât en même temps d’obéir aux paroles qui lui étaient dites. C’est pourquoi Dieu réprime chez lui cette ardeur insensée et commence par apaiser les vagues de cette passion furieuse en le rendant aveugle. Et c’est à ce moment qu’il lui parle, en lui montrant la nature inaccessible de sa sagesse et la supériorité de la véritable science. Il veut aussi lui apprendre quel est celui qu’il combat, et comment l’homme ne peut supporter Dieu, non seulement quand il châtie, mais même quand il fait du bien. Car c’est une surabondance de lumière qui l’aveugla, et non pas des ténèbres.
Et pourquoi donc, dira-t-on, cela n’a-t-il pas eu lieu dès le début ? Ne pose pas cette question et ne te mêle pas indiscrètement de cela, mais laisse à l’incompréhensible Providence de Dieu le soin de choisir le moment opportun. Et d’ailleurs n’est-ce pas ce que fait Paul lui-même, lorsqu’il dit : "Quand celui qui, dès le sein maternel, m’a mis à part et appelé par sa grâce daigna révéler en moi son Fils...". Donc, pas de question superflue de ta part, du moment que Paul s’exprime ainsi. C’est à cet instant-là, oui, c’est alors que l’événement lui fut profitable, une fois enlevées de son chemin les pierres d’achoppement.
Apprenons donc, à partir de cet exemple, que personne en aucune manière, ni parmi ceux qui l’ont précédé, ni lui-même, n’a trouvé le Christ par ses seules forces, mais que c’est le Christ, en personne, qui s’est manifesté, lui qui disait : Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis". Pourquoi, en effet, Paul n’avait-il pas cru au Christ en voyant des morts ressusciter par la vertu de son nom ? En voyant un boiteux marcher, des démons s’enfuir et des paralytiques affermis sur leurs pieds, il n’en a retiré aucun fruit. Et pourtant il n’ignorait pas ces faits, lui qui épiait avec soin les apôtres. Et encore, quand Étienne fut lapidé, il était là et voyait son visage semblable à celui d’un ange, et cependant il n’en retira aucun profit. Pourquoi donc n’en retira-t-il aucun profit ? C’est qu’il n’avait pas encore été appelé.
Toi, donc, tu ne penses pas qu’il y ait eu contrainte dans cet appel, car Dieu ne contraint personne. Il nous laisse, au contraire, maîtres de nos décisions, même après nous avoir appelés. En effet, il se révéla aux Juifs, et au moment voulu ; mais ils refusèrent de l’accueillir, parce qu’ils "recherchaient la gloire qui vient des hommes". Un incroyant dira peut-être : " Comment être sûr que Paul fut appelé du ciel et se laissa persuader ? Pourquoi ne m’a-t-il pas appelé moi aussi ?". Voilà ce que nous lui répondrons : "Crois-tu à cet événement ? Dis-le-moi franchement, ami. Eh bien ! Si tu y crois, c’est un signe qui te suffit. En effet, si tu ne croyais pas que Paul fut appelé du ciel, me dirais-tu : "Pourquoi ne m’a-t-il pas appelé ?" Or si tu crois qu’il fut appelé, c’est là un signe qui te suffit. Crois donc, car Dieu t’appelle toi aussi du ciel, si tu as l’âme bien disposée ; mais si tu manques de jugement et te détournes du droit chemin, même s’il te vient une voix d’en-haut, elle ne suffira pas pour te sauver".

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité