Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

Vendredi 3ème semaine du T.O.

Vendredi, 29 Janvier 2021

Mélanges de LACORDAIRE

Quiconque aime Dieu est un membre vivant de l’Église, sous quelque ciel qu’il soit caché et dans quelque âge qu’il habite. "Deux amours ont fait deux cités", dit saint Augustin : l’amour de ce monde a fait la cité des hommes, l’amour de Dieu a fait la cité de Dieu. Et ce dernier amour, c’est Jésus Christ qui en est le père ; c’est lui qui, dès l’origine des choses, immolé d’avance pour nous, a ému dans son supplice, notre sang, trop froid et trop coupable pour se porter naturellement vers Dieu.
Tous, il est vrai, ne connaissent pas la source du feu qui les consume. Il en est qui ne peuvent pas nommer Jésus Christ, parce que Jésus Christ ne leur fut jamais nommé. Victimes obscures de la croix qui les sauve, leur naissance ne les a pas conduites au pied du Calvaire ; elles n’y ont pas vu l’Homme-Dieu dans l’agonie qu’il souffrait pour leur salut. Mais une goutte de ce sang les a cherchées à travers d’invisibles sillons, et, mêlée au leur comme un arôme de l’éternelle vie, elles ont répondu par un gémissement silencieux, au sourd appel de la charité.
L’Église n’est donc pas seulement ce qu’elle nous apparaît. Elle n’est pas seulement dans cette construction visible où tout est histoire, authenticité, hiérarchie, vertus et miracles éclatants ; elle est aussi dans les demi-jours, dans les ombres effacées, dans ce qui n’a ni forme ni mémoire, saintetés perdues pour la vision des hommes, mais non pas pour celle des anges. Ne donnant rien à l’orgueil légitime de la vérité, elles lui font cependant sous terre, un fondement qui la porte.
Il n’est pas une âme, d’ailleurs, même la plus connue, qui n’ait un sanctuaire impénétrable et qui n’offre à Dieu, dans ce saint des saints, un encens mystérieux qui ne compte pas pour ce qui se voit dans ce monde, mais qui pèse dans la gloire de l’autre. L’amour, qui fait le fond de l’Église, est le plus impalpable des fluides vivants, et si l’œil de l’homme n’a jamais pu surprendre encore, dans le fil léger de ses nerfs, l’ambroisie qui les anime, combien plus ignore-t-il les voies de l’amour divin !
Partout où est l’amour de Dieu, Jésus Christ s’y trouve ; partout où est Jésus Christ, l’Église y est avec lui. Et s’il est vrai que tout chrétien doit s’unir au corps de l’Église dès qu’il en connaît l’existence, il est certain que l’ignorance invincible le soustrait à cette loi, pour le laisser sous le gouvernement immédiat de Jésus Christ, premier et souverain chef de toute la chrétienté. L’Église a donc une étendue qu’aucun œil humain ne saurait embrasser, et ceux qui nous opposent les bornes qu’elle paraît avoir sous leurs yeux, n’ont aucune idée du double rayonnement qui est dans sa nature, et qui lui suscite des âmes à l’orient et à l’occident du monde, sous le soleil disparu comme sous le soleil levé.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité