Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Melodie cistercienne

4ème dimanche du T.O.

Dimanche, 31 Janvier 2021

Homélie de Saint JEAN CHRYSOSTOME

Ô profondeur des trésors de la sagesse et de la science de Dieu ! Comme ses voies sont incompréhensibles !" L’Apôtre jette ici un regard sur les siècles écoulés ; contemplant l’ensemble du plan de Dieu en fonction duquel il a créé le monde jusqu’au temps présent, et à la vue des moyens si variés employés pour la réalisation du plan divin, il pousse un cri d’admiration.
L’Apôtre voit que les desseins de Dieu sont profonds, mais quelle en est la profondeur, il ne le sait pas. Son exclamation traduit tout à la fois son admiration et son ignorance. Je suis bien loin de l’avoir découverte, nous dit-il ; une petite partie seulement m’en a été révélée, mais l’ensemble se dérobe à mes regards. Dieu seul connaît parfaitement ses propres pensées. Cette sagesse admirable qui le distingue, il ne l’a pas reçue d’autrui ; lui-même est la source de tous les biens : en nous comblant comme il l’a fait, il nous a donné, non des biens empruntés, mais ses propres biens ; et loin d’être redevable à quelqu’un, il est toujours le premier principe du bien qui est fait. Les voilà les richesses véritables : être dans l’abondance et n’avoir besoin de personne. C’est pourquoi il ajoute : "Tout est de lui, tout est par lui, tout est en lui".
Suivons l’exemple du grand Apôtre et ne cessons de glorifier le Seigneur par la pureté de notre vie. Ne soyons pas comme ces juifs qui mettaient leur confiance dans les vertus de leurs ancêtres. La parenté que connaissent les chrétiens n’est pas une parenté ordinaire ; l’Esprit-Saint en forme les liens. La parenté ordinaire est une parenté que la nature impose et qui ne dépend pas de nous ; à ce point de vue, nous sommes tous parents, nous sommes tous issus d’Adam, et les droits de l’un ne sont pas plus étendus que les droits de l’autre. La parenté spirituelle nous donne au contraire des droits précieux à la récompense, et marque la différence qui existe entre les bons et les méchants. Ici, c’est une parenté qui n’est pas commune à tous : pour y avoir part, il faut pratiquer les mêmes vertus ; nous donnons le titre de frère, non à ceux qui ont été portés par la même mère, mais à ceux qui déploient un zèle égal au nôtre. C’est en ce sens que le Sauveur donne aux uns le nom d’enfants de Dieu, aux autres celui d’enfants du démon. Pour Paul, Timothée était son fils par la vertu et il lui en donnait le nom, tandis que nous ne connaissons même pas le nom de l’enfant de sa sœur, qui lui était unie par les liens de la nature ; mais qu’importait cette parenté !
Devenons donc les enfants des saints. Bien mieux, les enfants de Dieu. Ce nom de Père que nous donnons à Dieu dans nos prières doit nous rappeler non seulement la grâce qui nous a été faite, mais de plus les vertus auxquelles nous sommes obligés pour ne pas être indigne d’un si beau titre. Et comment, dites-vous, peut-on être les fils de Dieu ? En vous élevant au-dessus de toutes les passions, en traitant avec bonté les personnes qui vous injurient ou vous outragent ; car c’est ainsi que votre Père céleste se conduit envers les créatures qui blasphèment contre lui. Le Sauveur nous a laissé bien des prescriptions ; or nulle part il ne précise : "pour que vous soyez semblables à votre Père", sinon dans ce passage : "Priez pour ceux qui vous font du mal, faites du bien à ceux qui vous haïssent" ; c’est alors seulement qu’il parle d’être semblable au Père.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité