Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Mercredi 3ème semaine de Pâques

Mercredi, 4 Mai 2022

Oratio XII de PROCLUS DE CONSTANTINOPLE

Voilà donc que s’épanouissent les fleurs nées dans les trois jours que nous venons de vivre : les lys sortent de la piscine, éclatants de blancheur ; du sein des ondes baptismales se sont levées des étoiles. Elles ont percé la nuit, car le soleil de justice a brillé pour ceux qui étaient assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort. Oui, elle est glorieuse la file de captifs emmenée par le Crucifié. Regarde les trophées et ne doute pas de la victoire !

Admire la magnificence de la Reine : d’elle jaillissent, comme d’une source, toutes les bénédictions de l’Esprit. Car l’Église, cette Vierge consacrée au Christ, emploie et dépense pour lui toutes les richesses de son trésor. Elle mortifie sa propre chair par la souffrance ; elle tient le Crucifié renfermé dans la chambre de son cœur ; dans son tombeau, elle reconnaît le trésor du salut ; elle rend gloire à la croix qui déchira la cédule de notre captivité ; elle chérit la mort qui nous libère de l’antique prison ; elle proclame la résurrection, ce cadeau magnifique du Crucifié ; elle vénère la piscine baptismale qui enfante tant de fils tout en restant vierge, cette fontaine d’où naissent des étoiles ; elle est frappée de stupeur devant ce mystère des eaux, où le diable fit naufrage d’une manière si étrange. Oui, voilà les dons que le Crucifié fait à sa Reine, voilà les trophées qui ornent le sépulcre, voilà les hauts faits du Seigneur de l’Univers.

Il fut un jour où Adam absorba le poison fatal dans le Paradis, mais voici une nuit où l’enfer vomit ce qu’il avait absorbé par ignorance. Qui n’a jamais rien vu de semblable ? Qui n’a jamais entendu pareille annonce ? Voici un sépulcre qui guérit le Paradis, voici le bois de la croix qui annule la malédiction du bois. La création vénère avec un frisson de crainte celui que vendit Judas.

Tous les morts s’émerveillent de cette passion et se font part les uns aux autres de la bonne nouvelle : "C’est par ses blessures que nous sommes guéris", nous qui étions "assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort", opprimés par le tyran. Dans sa tendresse, Il a déployé la puissance de son bras, celui qui "de riche qu’Il était, s’est fait pauvre pour nous".

Le Fils du Dieu vivant, Notre Seigneur, a renversé les superbes, exalté les humbles, culbutant le Maître de la mort, le Diable "le serpent fuyard, le dragon tortueux", selon la prédiction d’Isaïe. Telle est bien la raison pour laquelle toute la terre se réjouit ; à pleine voix, elle célèbre par ses cantiques la résurrection de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ, car voilà que notre Seigneur et Dieu nous fait don de la vie éternelle par la merveille de ces trois jours et son adorable résurrection.

À lui soient la gloire et l’empire, comme aussi au Père immaculé et à l’Esprit Saint, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles.

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité