Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Mardi 6ème semaine de Pâques

Mardi, 24 Mai 2022

Homélie de Saint JEAN CHRYSOSTOME

Quelle est donc cette fête qui nous réunit ? À coup sûr, elle est vénérable et grande, mes bien-aimés ; elle dépasse de beaucoup la pensée et l'intelligence des hommes ; elle est digne de la munificence du Dieu qui l'a faite !

Aujourd'hui, en effet, le genre humain est réconcilié avec Dieu ! Aujourd'hui, une antique inimitié, une longue guerre a cessé, sans laisser de traces ! Aujourd'hui, une paix admirable à laquelle on ne s'attendait pas, nous est donnée ! De fait, qui n’aurait jamais espéré que Dieu se serait réconcilié avec l'homme. Ce n'est certes pas que Dieu n'aime pas l'homme, mais c'est que le serviteur est paresseux et négligent. Ce n'est pas que Dieu soit cruel, mais c'est que l'esclave est rebelle et ingrat.

Cependant, nous qui paraissions indignes de la terre, nous voici aujourd'hui élevés au ciel. Nous qui n'étions pas dignes d'avoir un pouvoir sur la terre, nous montons au royaume céleste, nous traversons les cieux, nous prenons place sur le trône royal, sur le trône du Seigneur. La nature à laquelle les Chérubins barraient l'entrée du Paradis, la voici qui siège aujourd'hui au-dessus des Chérubins !

Comment ce prodige admirable s'est-il accompli ? Qu'est ceci ? Celui qui est outragé est celui-là même qui nous appelle. Oui, parce qu'il est Dieu, il nous appelle comme un Père ami des hommes. Mais remarquez ceci : le Médiateur est le Fils même de Celui qui nous appelle, et non pas un homme, ni un ange, ni un archange, ni quelque serviteur. Et que fait le Médiateur ? L'œuvre du Médiateur.

Le Christ a offert au Père les prémices de notre nature ; et le Père a tellement apprécié cette offrande, en raison de la dignité de l'Offrant et à cause de la pureté de l'offrande elle-même, qu'il l'a reçue de ses propres mains et l'a placée tout près de lui en lui disant : "Siège à ma droite". Mais quelle est cette nature à laquelle Dieu dit : "Siège à ma droite" ? Celle qui avait entendu ces paroles : "Tu es poussière, et à la poussière tu retourneras". N'était-ce pas suffisant qu'elle fut élevée au-dessus des cieux ? N'était-ce pas assez qu'elle se tienne parmi les Anges ? Un tel honneur n'eût-il pas déjà été ineffable ?

Eh bien, non ! Elle s'est élevée au-dessus des Anges ; elle a dépassé le rang des Archanges, surpassé celui des Chérubins, des Séraphins, elle est passée par-dessus les Puissances, et ne s'est arrêtée qu'après avoir pris possession du trône du Seigneur lui-même. Ne vois-tu pas la distance qui sépare le ciel de la terre ? Ou mieux, partons de plus bas, ne vois-tu pas la distance qu'il y a entre les enfers et la terre, entre la terre et le ciel, entre le ciel et le haut du ciel, entre le haut du ciel et les Anges, les Archanges, les Puissances célestes, et enfin le Trône du Roi ? C'est toute la distance que le Christ a fait franchir à notre nature humaine !

Examine dans quel gouffre cette nature était d'abord descendue, et à quelle hauteur elle a été portée. Il était impossible de dégringoler plus bas que la nature humaine l'avait fait, et il était impossible de monter plus haut que là où le Christ l'a relevée.

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité