Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Saint Béde le vénérable

Mercredi, 25 Mai 2022

Homélie de Saint BÈDE LE VÉNÉRABLE

"Qui a mes commandements et les garde, voilà celui qui m'aime. Et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, et moi, je l'aimerai et je me manifesterai à lui." Considérons avec grand soin qu'aimer vraiment le Christ, ce n'est pas l'assurer de notre amour du bout des lèvres, mais garder les commandements du Christ, que nous avons pour les avoir appris. D'où cet avertissement de Jean : "Petits enfants, n'aimons pas en parole et de langue, mais en actes et en vérité".

Embrassons ce commandement en toute joie, car la récompense de notre amour véritable sera à nulle autre pareille : être aimés du Père et du Fils et nous voir révélée la gloire du Fils de Dieu dans une éternelle contemplation. Remarquons en effet, qu'après avoir dit au présent : "Celui qui m'aime", le Christ poursuit au futur : "sera aimé de mon Père, et moi, je l'aimerai et je me manifesterai à lui". Certes, le Fils, avec son Père, aime dès maintenant ceux qui l'aiment ; mais maintenant, son amour a pour effet la droiture de leur vie, vie de foi agissant par la charité ; tandis qu'ensuite, son amour aura pour effet de les faire parvenir à la vision de la vérité qu'ils avaient goûtée par la foi et pour laquelle ils ont combattu jusqu'à la mort.

Pourtant, mes frères, prêtons grande attention à ceci : l’Esprit Saint accorde aux justes non seulement le repos dans l'avenir, mais aussi un repos très grand dans le présent quand il allume en leurs âmes le feu de l'amour céleste. L'Apôtre dit en effet : "L'espérance ne déçoit pas, car l'amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné". Et c'est là le véritable, ou pour mieux dire, le seul repos des âmes en cette vie, que d'être rempli de l'amour de Dieu, de mépriser, dans l'espérance de la récompense céleste, tant les succès du monde que ses contrariétés, d'arracher de soi jusqu'à la racine des désirs terrestres, de renoncer aux convoitises mondaines, de se réjouir d'avoir à subir pour le Christ outrages et persécutions, et de pouvoir dire avec l'Apôtre : "Nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu", et mieux, "nous nous glorifions aussi dans les épreuves".

Car celui qui croit pouvoir trouver son repos dans l'abondance et les jouissances des choses de ce monde est dans l'erreur. Au contraire, ceux qui, sous le souffle de l'Esprit, ont pris sur eux le joug très doux de la charité du Seigneur, et, à l'exemple de celui-ci, ont appris à être doux et humbles de cœur, ceux-là jouissent, dès maintenant, d'un repos qui est une image du repos à venir. Séparés de toute leur âme de l'agitation des mondains, ils trouvent leur joie dans le souvenir constant de la face de leur Créateur et ils ont soif d'arriver jusqu'à sa parfaite contemplation, se disant avec l'apôtre Jean : "Nous savons que, lorsqu'il apparaîtra, nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu'il est".

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité