Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Visitation

Mardi, 31 Mai 2022

La théologie du Corps mystique d’ÉMILE MERSCH

Le Magnificat est le propre chant de Marie. C’est son chant à elle. Quand elle l’a composé, Jésus n’était pas encore né, mais il s’était fait sentir à Jean Baptiste, et à elle, bien davantage. Aussi, dans ce cantique de Marie, est-ce déjà Jésus qui parle : la grandeur des humbles, les bénédictions promises aux petits, le renversement qu’opère la droite du Seigneur en exaltant les pauvres et en rejetant les superbes, l’allégresse de ceux que le monde ignore et qui ont le Seigneur avec eux, tout ce qu’elle proclame, n’est-ce pas ce que promulgueront les Béatitudes et le discours sur la montagne ? Le prélude, même, ne rend-il pas déjà le ton et l’accent qu’auront ces prédications de Jésus ? Ne dit-il pas d’avance, dans ce chant de sa mère, ce qui sera l’hymne de reconnaissance du fils devant le Dieu qui comble de ses faveurs les petits et les humbles ? "Je te rends grâce, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux savants, et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, telle a été ta volonté".

Comme c’est déjà le Christ que l’on entend en celle qui est sa mère, c’est aussi tout l’Ancien Testament, qui est une préformation du Christ. Le Magnificat est fait presque tout entier de citations bibliques : la mère du Sauveur, la mère du désiré d’Israël, parle comme la fille, ou plutôt la reine, des patriarches et des prophètes. Et ce double rapport avec son fils qui est tout pour les hommes, la dépeint si bien que le Magnificat, rappel de l’Ancien Testament et prélude du Nouveau, est une œuvre très personnelle, une et spontanée, et une prière aussi qui deviendra familière au peuple chrétien...

Marie devait avoir, comme Jésus, un certain don de poésie. Jésus avait ce don de sympathie universelle, cette promptitude à vibrer au contact de tout, cette facilité et cette sincérité de l’admiration. Que l’on se souvienne, par exemple, de ses mots, respectueux à la fois et émus, sur les fleurs des champs : "Je vous le dis, en vérité, Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a jamais été vêtu comme l’une d’elles. Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est aujourd’hui, et qui demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ?". « Si Dieu l’habille ainsi" : on se représente Jésus qui s’arrête devant ces humbles merveilles, heureux et fier d’être homme dans l’univers humain et dans la création de son Père.

Or, ce don si humain de poésie, Jésus, semble-t-il, a voulu le tenir de sa mère, comme il tenait d’elle son humanité. Elle devait déjà le posséder. On en a comme indices par exemple, la nuance spéciale de poésie, de délicatesse et de goût qui se trouve dans les premiers chapitres de saint Luc, où l’influence de Marie est si sensible, et qui n’apparaît pas ainsi dans le reste du troisième Évangile, ni dans les passages correspondants de saint Matthieu. D’autres indices apparaissent aussi, en ces mêmes chapitres et rien qu’en eux : l’abondance de morceaux de poésie qui ont tous rapport avec elle ; enfin et surtout le Magnificat.

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité