Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Sainte Claire

Jeudi, 11 Août 2022

Lettre de Sainte CLAIRE D’ASSISE

À la dame, pour elle très révérende dans le Christ, et à la sœur à aimer avant toutes les mortelles, Agnès, sœur de l’illustre roi de Bohème, mais qui est maintenant sœur et épouse du souverain Roi des cieux, Claire, très humble et indigne servante du Christ et serve des pauvres dames, joie du salut dans l’auteur du salut, et tout ce qu’on peut désirer.
Réjouis-toi dans le Seigneur, très chère, et que ne t’enveloppent ni l’amertume ni le brouillard, ô dame très aimée du Christ, joie des anges et couronne des sœurs. Fixe ton esprit sur le miroir de l’éternité, place ton âme dans la splendeur de la gloire, mets ton cœur sur l’effigie de la substance divine et transforme-toi tout entière par la contemplation en l’image de sa divinité. Ainsi tu ressentiras ce que ressentent les amis en goûtant la manne cachée que Dieu lui-même a, dès le commencement, réservée à ses amants.
Pour ton amour, il s’est donné tout entier, lui dont le soleil et la lune admirent la beauté, lui dont les récompenses, leur prix et leur grandeur sont sans fin. Je parle du Fils du Très-Haut, que la Vierge a enfanté, et après l’enfantement duquel, elle demeura vierge. Attache-toi à sa très douce Mère qui a enfanté un tel Fils ; celui que les cieux ne pouvaient contenir, elle cependant l’a recueilli dans le petit enclos de son ventre saint et l’a porté dans son sein de jeune fille.
Qui ne se sentirait horrifié devant les embûches de l’ennemi du genre humain qui, par le faste trompeur des gloires d’un moment, s’efforce de réduire à rien ce qui est plus grand que le ciel ? En effet, il est clair que, par la grâce de Dieu, la plus digne des créatures, l’âme de l’homme fidèle, est plus grande que le ciel, puisque les cieux, avec les autres créatures, ne peuvent contenir le Créateur ; seule l’âme fidèle est sa demeure et son trône, et cela seulement par la charité dont manquent les impies. La Vérité le dit : "Celui qui m’aime, mon Père l’aimera, et moi aussi, je l’aimerai, et nous viendrons à lui, et nous ferons chez lui notre demeure".
De même donc que la glorieuse Vierge des vierges l’a porté matériellement, de même, toi aussi, suivant ses traces, tu peux sans aucun doute toujours le porter, dans un corps chaste et virginal, contenant Celui par qui toi et toutes choses sont contenues, possédant celui que tu posséderas très fortement, comparé aux autres possessions transitoires de ce monde.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité