Vendredi 1ère semaine du T.O.

Vendredi, 18 Janvier 2019

DISCOURS AU SECRÉTARIAT POUR L’UNITÉ DES CHRÉTIENS de Saint JEAN-PAUL II

L’unité demande une fidélité sans cesse plus approfondie par l’écoute réciproque. Avec une fraternelle liberté les partenaires d’un vrai dialogue se provoquent l’un l’autre à une fidélité toujours plus exigeante à l’intégralité du plan de Dieu.
Dans la fidélité au Christ Seigneur qui a demandé l’unité, a prié pour elle et s’est sacrifié pour elle, et dans la docilité à l’Esprit Saint qui guide les croyants vers la vérité tout entière, ils s’obligent sans cesse à dépasser les limites que l’histoire religieuse de chacun peut avoir entraînées pour s’ouvrir toujours plus à la “largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur” du dessein mystérieux de Dieu qui surpasse toute connaissance. Il faut tout faire pour hâter le jour d’une … concélébration, et la durée même de notre séparation rend plus urgente encore la nécessité d’y mettre fin.
Le deuxième millénaire a vu notre séparation progressive. Le mouvement inverse a partout commencé. Il faut, et je le demande instamment au “Père des lumières de qui vient tout don parfait”, que l’aube du troisième millénaire se lève sur notre pleine communion retrouvée.
… je suis convaincu qu’une réarticulation des anciennes traditions orientales et occidentales et l’échange équilibrant qui en résultera dans la pleine communion retrouvée peuvent être d’une grande importance pour la guérison des divisions nées en Occident au XVIe siècle.
…Il faut avec lucidité, ouverture, humilité et charité continuer à étudier les principales divergences doctrinales qui ont été dans le passé à l’origine des divisions qui, aujourd’hui encore, séparent les chrétiens… rien ne doit être négligé de ce qui peut hâter le progrès vers l’unité.
Tout cela est nécessaire, mais tout cela ne pourra porter du fruit que si, en même temps, partout dans l’Eglise catholique, on prend une conscience plus claire de la nécessité de l’engagement œcuménique tel qu’il a été défini par le Concile… le souci de la collaboration avec nos autres frères chrétiens doit trouver sa juste place dans la pastorale. Ceci demande un changement d’attitude, une conversion du cœur qui suppose toute une orientation dans la formation du clergé et du peuple chrétien
Cette recherche de l’unité, tant par le dialogue que par la collaboration partout où c’est possible, a comme but le témoignage à rendre au Christ aujourd’hui. Ce témoignage commun est limité, incomplet, tant que nous sommes en désaccord sur le contenu de la foi que nous avons à annoncer. D’où l’importance de l’unité pour l’évangélisation aujourd’hui. En effet dès maintenant les chrétiens doivent être soucieux de témoigner ensemble de ces dons de foi et de vie qu’ils ont reçus de Dieu ….Dans toutes les situations, selon les possibilités, il faudrait s’efforcer, avec une grande sagesse pastorale, de découvrir les possibilités de témoignage commun des chrétiens. Ce faisant on se heurtera aux limites que nos divergences imposent encore à ce témoignage et cette pénible expérience stimulera à intensifier l’effort vers un réel accord dans la foi.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité