Mardi 6ème semaine du T.O.

Mardi, 19 Février 2019

Travail, amour, politique de Joseph THOMAS

Le célibat volontaire pour le Royaume apparaît comme une rupture, mais en même temps comme un passage à la limite dans une vérité que nous avons à faire et qui nous concerne tous.
An fond, Jésus a peu parlé de chasteté, de virginité. L’essentiel est ce qu’il a vécu et le témoignage des Évangiles est sur ce point formel. C’est en lui que nous est révélé le sens véritable de la virginité. Elle n’est pas d’abord refus d’une compagne, mais vie toute entière tournée vers Dieu et vers les autres.
Paradoxalement, le point sur lequel insistent plutôt les Évangiles, c’est la profondeur et l’intensité de vie du cœur du Christ. Nous trouvons maints exemples d’une affectivité vraie qui se traduit par ce qu’il faut bien appeler sa vulnérabilité. Chaque fois que Jésus est affronté à la souffrance humaine on retrouve en lui le même réflexe que l’on constate devant le tombeau de Lazare. Un mot semble lui échapper quand, aux portes de Naïm, il croise cette veuve conduisant au tombeau la dépouille de son fils unique : "Ne pleure pas". C’est ensuite seulement qu’il s’adressera en maître aux porteurs. Et plusieurs fois revient dans l’évangile de Marc un terme qui nous renvoie au cœur de Dieu, tel que l’Ancien Testament le présentait déjà : "Il fut bouleversé jusqu’aux entrailles".
Pitié, mais aussi tendresse. Il y a ces petits enfants qui ne sont pas seulement pour lui des occasions de leçons à ses disciples, mais qu’il prend avec lui et qu’il embrasse. Il y a surtout toutes les amitiés de Jésus : le mystérieux disciple "qu’il aimait", et le foyer ami de Béthanie, Marthe, Marie et Lazare leur frère.
À côté de ces traits qu’on aurait pu multiplier, les paroles concernant la chasteté sont rares. Jésus souligne lui-même, en Matthieu, que ce qu’il dit est une parole mystérieuse. Seul comprend ce langage celui à qui il est donné de le comprendre. Il dévoile ici son propre secret. Il est des hommes et des femmes pour qui la proximité du Royaume est une évidence si bouleversante qu’ils ne peuvent plus envisager cet engagement dans l’histoire qui constitue l’horizon commun des hommes. La virginité apparaît ici dans son sens profond, son sens eschatologique : Dieu est proche. Cette proximité n’est pas liée à une durée plus brève. C’est au cœur même de tous les instants qu’il faut être prêt à accueillir celui qui vient. Le même thème reparaît dans la parabole des vierges attendant l’Époux pour la grande fête de son avènement. Les vierges témoignent de cet au-delà d’un monde étalé dans le temps ; d’un au-delà qui traverse et pénètre le monde dans tous les instants de son histoire. Leur témoignage est l’indication d’un ailleurs, d’une autre dimension, d’un avènement toujours possible qui est l’avènement de Dieu même.
De fait, dans l’Ancien Testament, le couple Homme-Femme est inscrit dès les premières pages de la Genèse. La sexualité y est désacralisée. Elle est légitimée dans son usage. Elle est voulue non seulement pour la fécondité, mais pour la valeur que représente le couple lui-même et l’aide mutuelle qui viendra de la rencontre de l’autre. Sur ce point, les deux récits de la création de l’homme et de la femme se complètent mutuellement. Jamais les chrétiens ne renieront cette valeur primordiale.
Mais, avec le Nouveau Testament, se présente un autre pôle. Celui de la suppression du couple. Le texte de Galates est assez connu : "Il n’y a plus ni homme ni femme". À la première différence, celle de l’homme et de la femme s’ajoute, comme en tension, une autre différence : celle des gens mariés et des célibataires volontaires pour le Royaume. Ce sont les deux dimensions qui dévoilent le mystère total de l’homme. Elles doivent être toutes deux vécues et manifestées dans l’Église. L’au-delà du temps doit être rendu présent dans le temps. Celui-ci ne peut être que sous le signe de l’attente. C’est dans l’absence acceptée qu’est signifiée la présence.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité