Bse Vierge Marie

Samedi, 15 Février 2020

Sermon de SAINT PIERRE DAMIEN

Je le dis sans hésiter : nous recevons maintenant de l’autel sacré ce même corps du Christ que la Sainte Vierge a engendré, qu’elle a réchauffé entre ses bras, qu’elle a enveloppé de langes, qu’elle a entouré de mille soins maternels. C’est ce même corps et non un autre, et nous buvons son sang dans le Sacrement de notre rédemption. Voilà ce que la foi catholique tient pour vrai, voilà ce qu’enseigne fidèlement l’Église.
Aucune langue humaine ne pourra assez glorifier celle de qui prit chair, nous le savons, le "médiateur entre Dieu et les hommes". Aucun éloge humain n’est à la mesure de celle dont les entrailles très pures ont produit l’aliment des âmes. C’est lui qui témoigne de lui-même par ces paroles : "Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement". En effet, nous qui avons été chassés du paradis de délices à cause d’une nourriture, c’est aussi par une nourriture que nous retrouvons les joies du paradis. Ève a pris une nourriture, et nous avons été condamnés à un jeûne éternel ; Marie nous a donné une nourriture, et l’entrée du festin céleste nous a été ouverte.
Considérez, je vous en prie, frères très chers, considérez attentivement le plan de notre rédemption et, avec l’oreille de votre cœur, écoutez avec quelle tendresse la bonté de Dieu s’est penchée sur nous. A l’instigation du diable, l’homme avait péché, et l’arbre entier du genre humain s’en trouvait empoisonné dans ses racines. Mais Dieu, qui est plein de bonté et de miséricorde, ne consentit point à la perte définitive de sa créature, formée à son image et ressemblance.
Dès lors, il était nécessaire de trouver un prêtre en qui rien n’eût besoin d’être lavé, capable donc de laver dans les autres la tache du péché, et qui, n’ayant subi lui-même aucune atteinte de cette lèpre, purifiât les autres de leurs péchés. Comme un tel homme ne pouvait se trouver dans le genre humain, et pour que l’homme ne sombrât dans son péché, le Créateur des hommes prit chair de la Sainte Vierge. Il se fit homme à l’exclusion du péché, fut conçu sans péché dans le sein de la Vierge et mena dans le monde une vie sans péché. Et c’est là, mes frères, notre prêtre : pur lui-même de tout péché, et par conséquent digne et capable d’effacer les péchés des autres par son sacrifice.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité